La correction numérique

par NICOLAS PARADIS |

J’ai longtemps considéré passer à la correction numérique. Corriger toutes mes copies sans bouger, sans pause, très peu pour moi (je suis un grand hyperactif, mais de taille moyenne). D’un autre côté, trainer toutes mes copies partout, en période de corrections, n’était pas vraiment pratique.

J’ai fait mon premier essai à l’automne 2016. J’avais emprunté une tablette et m’étais acheté ce que je croyais être un stylet de qualité. J’utilisais l’application gratuite Foxit, pour l’annotation de fichiers pdf.

Ce fut un lamentable échec.

L’application gratuite cessait de fonctionner sans préavis et, bien évidemment, ne sauvegardait pas les dernières modifications faites au document. Le stylet n’avait pas un trait assez fin et précis, ce qui donnait l’impression de corriger au marqueur. Les étudiants me remettaient des fichiers dans des formats illisibles ou en Microsoft Word, me forçant à les convertir avant correction.

Des personnes moins motivées eurent abandonné le projet pour moins que ça. Mais pas moi (ce que ça dit sur moi, je vous laisse juger). Voici donc, en version dépouillée, la liste des choses à savoir avant de vous mettre à la correction numérique :

1. La correction numérique ne vous sauvera pas de temps. 

Oui, recevoir les fichiers et remettre les copies corrigées par Léa peut sauver quelques minutes (au lieu de distribuer en classe). Mais transférer les fichiers d’un endroit à un autre prendra quelques minutes. La correction numérique est pratique pour plusieurs raisons, mais ça ne corrige  pas plus vite.

2. Léa offre un mode de remise des documents en seul fichier. 

La remise de documents selon des modalités choisies par l’enseignant via Léa  permet d’éviter de jongler avec des dizaines de MIOs. Par contre, il peut être bon de commencer la session avec un travail dont la pondération est faible, afin de «pratiquer».

3. Précisez vos exigences de format de fichier à l’avance (comme pour vos exigences de présentation).

Certaines applications et appareils permettent d’annoter les fichiers Word ainsi que les fichiers pdf. C’est le cas, entre autres de l’hybride ordinateur-tablette Microsoft Surface (qui convertit tous les fichiers en pdf lorsqu’elle est utilisée en mode tablette). Autrement, il pourrait être nécessaire d’exiger un format spécifique afin de ne pas avoir la tâche de rendre les fichiers lisibles.

4. Comme on dit aux étudiants : gardez vos corrections complétées en plusieurs lieux. 

5. Essayez votre outil de correction numérique de prédilection avant de vous engager.

Pour ma part, j’utilise un Samsung Tab (le modèle qui vient avec un stylet intégré). Le nouvel iPad semble être compatible avec un outil adéquat. À vérifier. ■