Zéro déchet

par DAVE BONNEAU |

Le « zéro déchet » est un mode de consommation qui vise à réduire la quantité de déchets produits. Cela ne veut pas dire de ne pas produire de déchet, mais d’en produire le moins possible.

De plus, ce n’est pas seulement une démarche qui permet de réduire notre impact environnemental, elle est également économique. Considérez que l’emballage que vous jetez ou recyclez, vous l’avez payé… Vous jetez votre argent à la poubelle! Chacun peut y adhérer à sa façon : du plus petit geste, par exemple décider de ne plus consommer d’eau embouteillée, au plus ambitieux, comme ne produire qu’un bocal d’un litre de déchets par année (voir Béa Johnson).

5 principes

Vous souhaitez tendre vers le « zéro déchet »? Alors, vous réduirez considérablement le poids et le volume de votre poubelle en appliquant dans l’ordre les 5 points suivants :

refuser ce dont on n’a pas besoin : les sacs plastiques, les emballages, les échantillons, les cadeaux publicitaires, les publicités dans les boîtes à lettres, etc. ;

réduire ce dont on a besoin et qu’on ne peut pas refuser : éviter la surconsommation (on ne consomme que ce dont on a besoin), désencombrez (on ne conserve pas ce qu’on n’utilise pas ou plus) ;

réutiliser ce qui peut l’être : retourner les contenants consignés, acheter d’occasion autant que possible (les vêtements usés peuvent être transformés en chiffons et guenilles) ;

recycler tout ce qui peut l’être : acheter des produits recyclables, ne pas utiliser de produits jetables (assurez-vous de recycler des emballages qui sont acceptés dans votre municipalité et veillez à nettoyer convenablement ces emballages pour éviter de contaminer les autres produits recyclables) ;

composter le reste.

Ça ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut y aller une étape à la fois. Voici quelques informations en lien avec la démarche ci-dessus :

Alimentation

À ce jour, il n’existe aucune épicerie dite « zéro déchet » dans la MRC de Drummondville. Si vous avez l’intention de commencer une démarche « zéro déchet », il faudra donc vous tourner vers d’autres fournisseurs. Notez qu’il n’est pas possible d’apporter vos contenants à l’épicerie. Ce n’est pas parce que je n’ai pas essayé : peut-être serez-vous plus chanceux! Voici quelques endroits que vous pourrez visiter :

Les magasins Bulk Barn vous permettent d’apporter vos contenants. Vous pourrez y acheter plusieurs ingrédients secs (farines, pâtes, légumineuses, épices, etc.).

Plusieurs marchands du Marché public vous permettent également d’apporter vos contenants (certains les refusent). Il suffit de demander gentiment avant de se faire servir!

Pour votre thé, David’s Tea accepte vos contenants.

Pour vos achats en vrac, vous pouvez vous joindre à un groupe d’achat.

En saison, vous avez la possibilité de vous abonner à un panier bio en choisissant une ferme près de chez vous.

Dans tous les cas, lorsque vous magasinez, essayer de ne pas oublier vos sacs réutilisables! Pour la cuisine, privilégiez les aliments bruts aux produits transformés et souvent suremballés. En plus de réduire les déchets, cuisiner des aliments naturels est sain pour la santé. Vous pouvez aussi participer à des cuisines collectives dans les centres communautaires.

Produits de nettoyage

Vous pourrez retrouver toutes sortes de produits chez M. Vrac ou au Grenier des petits. Il est possible d’apporter vos propres contenants gradués (par tranche d’un litre). Le « zéro déchet » consiste également à réduire les contenants (même s’ils sont recyclables)!

Publicité

Saviez-vous que vous pouvez annuler votre abonnement à votre sac de publicité, et ce, que ce soit temporaire (parce que vous partes en vacances dans le sud et vous ne voulez pas pas que ça traîne sur le pas de votre porte) ou que ce soit permanent (parce que vous ne consultez jamais les circulaires et qu’ils se retrouvent illico dans le bac de recyclage)?

Pour vous désabonner, il suffit d’appeler la compagnie pour lui demander de cesser l’envoi. Elle vous enverra par la poste l’autocollant officiel « Pas de circulaire » et vous n’aurez qu’à le coller sur votre porte. Personnellement, ça n’a pas fonctionné du premier coup, alors je l’ai gentiment rappelée. Depuis, je ne reçois plus de circulaires!

Dans le pire des cas, vous pourrez toujours rappeler la compagnie pour vous réabonner ou tout simplement consulter son site Internet. ■